Accueil        Les atouts du TBI

Les atouts du TBI

Introduire et développer le numérique en classe, c’est ouvrir l’éducation à de nouveaux univers, à une nouvelle façon d’enseigner qui a prouvé son efficacité. Voici quelques atouts offerts par le tableau blanc interactif (TBI).

• Plus ludique

C’est peut-être le principal argument en faveur du TBI : la possibilité de donner à n’importe quel cours classique une forme ludique et attrayante.
Tout est désormais réalisable sur le tableau numérique, au doigt ou au stylet : dessiner, souligner, entourer, annoter, insérer (une vidéo, un texte, un enregistrement audio...), unir, séparer, importer, exporter, et ainsi modeler un discours avec simplicité.
L’enseignant dispose de tous ses outils habituels, regroupés à portée de main et adaptés au monde numérique.

• Plus motivant

Selon une étude anglaise datée de 2005, 99 % des enseignants utilisant un TBI pensent que son usage augmente la motivation des élèves en classe [1]. Le TBI transforme un apprentissage magistral par l’interactivité numérique, ce qui ne manque pas de susciter la participation de la classe. De plus, grâce à l’interface dynamique et au contenu modulable à l’infini, l’utilisation du TBI a vocation à s’inscrire dans le long terme.

• Plus de réussite

Le TBI est apprécié par les enseignants mais aussi par les élèves, qui préfèrent apprendre et découvrir avec l’aide de celui-ci. Si bien que quelque 70 % des élèves interrogés affirment que le TBI les aide à apprendre plus facilement [2].
Un avis également partagé par les professeurs, qui jugent à 85 % que le TBI améliore les performances scolaires [2] en rendant les élèves plus attentifs au cours.

• Plus de créativité

Une fois installé, le TBI est utilisé quasiment tous les jours par les enseignants [2], qui apprécient la diversité pédagogique que ce matériel permet.
Grâce à son caractère intuitif, le TBI améliore la créativité dans l’élaboration des supports de cours et dans la réalisation des exercices une fois en classe. Créer des jeux participatifs, des questionnaires évolutifs, improviser des explications ou des démonstrations… Les possibilités sont grandes.

• Plus de confiance

Apporter un peu de nouveauté dans le cadre scolaire permet également de démystifier certaines épreuves particulièrement redoutées par les élèves, comme le passage au tableau, vécu davantage comme une sanction que comme une chance. Avec le TBI, les situations se trouvent renversées : les élèves ont envie de se déplacer, de toucher le tableau, dans un rapport immédiat d’appropriation des éléments de la leçon. Même les élèves les plus timides n’hésiteront plus à lever la main pour essayer l’outil et retrouver confiance en eux.

• Plus d’égalité des chances

Avec la poursuite de l’implantation des TBI dans toutes les écoles, les élèves pourront bénéficier des atouts du numérique, quel que soit le niveau social des familles. Le fait de former au numérique la majorité des élèves dès leur plus jeune âge réduit le risque de fracture entre les uns et les autres tout en développant les compétences qui seront utiles tout au long de la vie.

Sources:
1. Étude HIGGINS et al. (2005) citée dans JEUNIER et al. (2005), page 7 (voir note 3).
2. JEUNIER B., MORCILLO-BAREILLE A., CAMPS J.-F., GALY-MARIÉ É. et TRICOT A., « Expertise relative aux usages du tableau blanc interactif en école primaire », rapport remis à la Direction de la technologie/SDTICE du ministère de l’Éducation nationale dans le cadre du projet PrimTICE, Institut universitaire de formation des maîtres, Toulouse, décembre 2005. ftp://trf.education.gouv.fr/pub/educnet/chrgt/primaire/tbi/Etude_tbi_240206.pdf